L’agence PRUNET ARCHITECTURE ET URBANISME intervient à la fois dans la restauration d’édifices anciens à travers l’activité d’Architecte en chef des Monuments Historiques de Pascal PRUNET (Opéra Garnier, Villa Savoye, Cathédrales de Nantes, Luçon, Limoges, Nîmes…), dans des opérations de réaménagement-réhabilitation et dans la création de bâtiments neufs. Le travail de conception s’appuie sur une réflexion parallèle des différentes échelles du projet, de la forme urbaine à l’architecture, de l’ensemble au détail, parfois au mobilier ou à l’éclairage.

Les différentes interventions architecturales sont des réponses contemporaines, qui évitent par principe les attitudes de mimétisme avec l’existant. Elles se basent sur une analyse élaborée de l’objet, de façon à définir les moyens d’une relation raisonnée avec le contexte :

  • Lecture historique / archéologie du site, des bâtiments, des espaces extérieurs, réseau viaire, jardins…
  • Analyse des principes de composition, des mesures utilisées dans l’existant, associée à l’évolution historique des lieux
  • Analyse du caractère/sens des lieux et bâtiments, des matériaux, textures, couleurs…
  • Analyse des usages

Ce dialogue entre l’intervention nouvelle, contemporaine et le contexte existant, historique, est une problématique constante des projets de notre agence, qu’il s’agisse de restauration, par le traitement des lacunes, parties manquantes ou inachevées, à travers la réponse du projet, ou de réutilisation par la proposition d’inserts contemporains dans l’espace existant, d’extension neuve d’un édifice préexistant, ou encore de projet de bâtiment neuf dans un contexte existant, historique, patrimonial.
Des réalisations comme l’UFR de Sciences-Eco à Rennes en face d’un bâtiment conçu par l’architecte Labrouste, le Palais de Justice de Toulouse (19.000m²), au cœur du centre ancien (PSMV) sur le site de l’ancien palais des Comtes de Toulouse, le Lycée Thibaut de Champagne à Provins, ou le bâtiment des services départementaux dans le site du château d’Ancenis, témoignent de cette démarche de projet qui associent contexte historique, forme architecturale, forme urbaine et paysage.

Indépendamment des opérations de seule restauration d’édifices anciens et de monuments historiques, notre agence a traité des programmes variés et complexes :

  • Culturels : les médiathèques d’Argentan et d’Arras ; la réhabilitation des bâtiments conventuels de l’abbaye de Saint-Pierre-sur-Dives, la restauration-restructuration du Château des Ducs de Bretagne à Nantes et du Palais Granvelle-Musée du Temps à Besançon, la rénovation-restructuration du Musée Savoisien de Chambéry (études en cours)
  • Scolaires et Universitaires : l’extension de l’UFR de Sciences Economiques de Rennes (neuf), la réhabilitation du Lycée Thibaud de Champagne dans la vieille ville de Provins (neuf et réhabilitation)
  • Administratif-Bureaux : Bâtiment des Services départementaux dans le château d’Ancenis (neuf), la restauration-mise en accessibilité de la Mairie du 14ème arr. de Paris (neuf et réhabilitation), l’aménagement de l’accueil du public de l’Assemblée Nationale, services administratifs du Mémorial de la Shoah dans l’Hôtel de Chalons-Luxembourg à Paris (étude en cours),
  • Cultuel  : réhabilitation et l’extension de l’Abbaye cistercienne de Notre-Dame-des-Gardes (prix d’architecture en 2007)
  • Valorisation de sites du Patrimoine mondial de l’Unesco  : étude d’une zone tampon pour le Canal du Midi, valorisation des sites archéologiques de Palmyre et de Saint-Siméon en Syrie, des sites de Dougga en Tunisie et de archéologique de Madain Salih en Arabie Saoudite (études liées à des projets de tourisme culturel, intégrant des infrastructures viaires et construites).
  • Aménagements urbains - réalisation d’espaces publics  : place de l’Hôtel de Ville d’Aurillac, station de métro et aménagement de la place de la République à Rennes

La variété de ces interventions nous a permis de bâtir une expérience du traitement de contextes souvent complexes, et un niveau de compétence, de souplesse et d’adaptabilité au service de nouveaux projets, ainsi que la conviction qu’une attitude de dialogue et de concertation inclusive entre les différents partenaires du projet (maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre, utilisateurs…) est indispensable à la réussite de la démarche de projet vers une réalisation harmonieuse, garante de la qualité et de la durabilité des propositions.